Idées et conseils pour que la douance reste une chance!

Article de La Presse Plus, section DÉBATS | EMILIE ROUAUD, CHARGÉE DE PROJETS ÉDUCATIFS EN DOUANCE ET CANDIDATE À LA MAÎTRISE EN PSYCHOPÉDAGOGIE À L’UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL

Ils se font appeler doués, surdoués ou haut potentiel et sont plus de 25 000 élèves au Québec. De quoi remplir le Centre Bell avec ces enfants ayant des besoins éducatifs pas tout à fait comme les autres.

Dans les médias, la douance apparaît souvent comme un phénomène nouveau. Comme si on découvrait, chaque rentrée, que certains enfants étaient un peu plus curieux, rapides et créatifs que les autres.

Pourtant, on connaît le phénomène depuis plus de 100 ans. On sait qu’ils sont un ou deux par classe. Ce qui veut dire que l’on côtoie tous des doués sur les bancs de l’école, sans même le savoir.

Pour lire la suite, c’est ICI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *